2020

2020

2018

2018

2018

2017

2016

2015

2020

Audrey Brugnoli

Fox Design Lab est un terrain de recherche regroupant la majorité des productions d'Audrey Brugnoli (designer, artiste) réalisées seule, en collaboration avec des artistes ou autres disciplines.

Adoptant une posture à double facette : à la fois artiste et designer, sa pratique s’articule essentiellement à la frontière liant le corps à la technologie. Elle combine la narration (anthropologie) avec la science (technique) pour créer des oeuvres, des artefacts et des dispositifs sur la manière dont les technologies affectent les humains et leurs comportements.

 

Initialement formée en 2013 aux Beaux-Arts (Institut Supérieur des Arts, Toulouse), Audrey Brugnoli poursuit ses études à Paris en 2016 dans la section Design Objet (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris). Parallèlement à son diplôme, elle amorce un travail entrepreneurial dans un incubateur (PSL-Pépite, Paris) et participe à des résidences avec le collectif Lacarott (Marrakech Art Fair).
En 2018, elle rejoint le groupe de recherche Symbiose, matériaux complexes, humains et environnement (Ensadlab, Paris) où elle développe depuis 2020 une thèse SACRe (PSL, Research University) dans le domaine du design et de la santé.  Ses travaux sont régulièrement exposés lors d'événements (Triennale Design Milan, Design Week...)

Après une réflexion sur le corps et ses frontières (Mémoire) et une recherche plastique sur les possibilités et nouvelles implications de la biologie synthétique et des algorithmes dans l’étude du vivant (Projet de fin d’étude), elle s’intéresse aux stratégies mises en place pour faire face aux conditions humaines, spécifiquement lorsque la technologie pénètre le corps pour s’hybrider avec lui.
Au sein du groupe de recherche Symbiose, elle s’investit sur l’implication des peaux artificielles dans le domaine de la santé, notamment dans le cas de maladies génétiques rares de la peau, en étroite collaboration avec l’Hôpital Necker Enfants Malades (Paris) et l’Institut de Recherche Imagine (Paris). Elle obtient dès 2019 une bourse Innogrant afin de rejoindre le programme mené par Christine Bodemer (Centre Expert MAGEC). Ce programme prenant la forme d'une étude pilote de 2 ans, a pour objectif de développer de nouvelles solutions thérapeutiques associées aux méthodes du design.